Les gestes barrières contre les virus et bactéries

gestes-barrires-corona-virus

Les virus et les bactéries sont omniprésents dans notre environnement et beaucoup passent inaperçus. Cependant, il en existent quelques-uns de très méchants comme la grippe ou le Coronavirus contre lesquels mieux vaut « prévenir que guérir ».

Des gestes simples permettent de limiter la propagation des virus ou des bactéries et donc de se prémunir contre une éventuelle contamination.

Les gestes barrières permettent également de se protéger contre les maladies courantes contagieuses. Parmi eux, on retrouve :

  • les rhinopharyngites,
  • les bronchites,
  • la bronchiolite du nourrisson,
  • la gastro-entérite,
  • la grippe.

Ces pathologies se transmettent le plus souvent par les mains des personnes malades et la salive. La personne malade peut contaminer une autre personne en la touchant ou en manipulant de l'eau, des aliments et des objets.

Le virus peut, dans certains cas comme pour la gastro-entérite, rester actif pendant prés de quatre heures sur les mains et jusqu’à plusieurs semaines sur les objets et surfaces.

La désinfection des lieux, des objets et des surfaces permet de limiter la contamination vers d'autres personnes.

Les 4 grands gestes barrière

Il existe toute une série de gestes barrière pour se protéger contre la propagation et la transmission des virus et bactéries contagieuses.

Le lavage ou la désinfection régulière des mains

Les mains sont la partie du corps la plus en contact avec les pathogènes. Pour limiter le développement des maladies et la contamination des objets et des personnes, il convient de les laver soigneusement et régulièrement.

Les mains doivent être lavées avec du savon ou aseptisées avec un gel hydroalcoolique de manière régulière mais aussi :

  • après avoir pris les transports en commun,
  • après chaque sortie à l’extérieur,
  • après s’être mouché,
  • après avoir toussé,
  • après avoir éternué,
  • avant et après s’être occupé d’un bébé,
  • après avoir rendu visite à une personne malade,
  • avant de préparer les repas,
  • avant de servir le repas,
  • avant de manger,
  • après être allé aux toilettes.

Le lavage des mains : le protocole

Le lavage des mains n'est pas à prendre à la légère, il convient de le faire de manière utile et efficace en respectant des consignes simples :

gestes-barrieres-lavage-mains

  • se laver les mains à l’eau et au savon pendant 30 secondes,
  • frotter les ongles,
  • frotter le bout des doigts,
  • frotter la paume,
  • frotter l’extérieur des mains,
  • frotter entre les doigts.

Après lavage, il est également conseillé de se sécher les mains avec une serviette propre ou à l’air libre. Un gel hydro-alcoolique peut aussi être utilisé en l’absence d’eau et de savon. 

Éternuer ou tousser dans le pli du coude

L’éternuement et la toux projettent des gouttelettes contenant des virus et des bactéries. En l'absence de masque protecteur, il est donc recommandé d’éternuer et de tousser dans le pli du coude pour limiter la propagation des virus et bactéries dans l'air mais aussi sur les mains qui sont en contact permanent avec le monde extérieur. 

Utiliser un mouchoir à usage unique

Les mouchoirs lavables sont écologiques mais ils participent à la prolifération des virus et bactéries. Il est donc recommandé d'utiliser des mouchoirs jetables et de les jeter directement après usage dans une poubelle hermétique. Le lavage des mains est également recommandé après chaque mouchage.

Porter un masque de protection jetable

Parmi les 4 grands gestes barrière on retrouve le port du masque de protection. Ce dispositif permet deux choses :

  • se protéger contre les virus et les bactéries,
  • protéger les autres si vous êtes malade .

Il existe différents types de masques de protection et le masque dit médical est le dispositif le plus souvent recommandé. Il convient de le changer toutes les 4 heures ou s'il présente des signes de détérioration ou de contamination précoces.

En complément des 4 grands gestes barrières vous pouvez également changer vos habitudes pour contribuer à limiter la propagation des virus et bactéries. Par exemple, pensez à : 

  • aérez le logement au moins 10 minutes par jour en toutes saison,
  • maintenez une température intérieure du logement à 19°C,
  • rangez les brosses à dents séparément et ne les échangez pas,
  • évitez de partager les verres et les couverts à table,
  • pendant la période de circulation des virus, évitez de serrer la main.

Et si vous êtes malade :

  • limitez les sorties et les contacts avec les personnes fragiles,
  • reporter vos visites aux personnes hospitalisées,
  • arrêtez les activités collectives,
  • lavez-vous régulièrement les mains,
  • désinfectez fréquemment, avec un produit approprié, les surfaces qui sont utilisées par la personne malade telle que les poignées de porte, le téléphone, les ustensiles de cuisine ou encore les sanitaires.

Les virus et les bactéries sont des micro-organismes qui pénètrent insidieusement dans le corps humain.

Grâce aux gestes barrière, au port des EPI comme le masque de protection et la désinfection des mains, des surfaces et des lieux vous pourrez vous protéger durablement et limiter la propagation de maladies pouvant devenir graves chez les personnes les plus fragiles comme le jeune enfant ou nos aïeux.

Virus et bactérie : quand la distanciation sociale et le confinement s'imposent

epidemie-distanciation-sociale

La mise en quarantaine est un fait historique qui s'est renouvelé de nombreuses fois durant les grandes épidémies.

Des écrits et des monuments en restent les témoins comme le lazaret d'Ancône qui est un bâtiment du XVIIIe siècle construit sur une île artificielle pour servir de station de quarantaine et de léproserie à la ville portuaire d'Ancône en Italie.

La distanciation sociale ou distanciation physique ou encore éloignement sanitaire est une mesure de contrôle des infections. Cette décision est prise par les responsables de la santé publique pour arrêter ou ralentir la propagation d'une maladie très contagieuse.

L'objectif de la distanciation sociale est de réduire la probabilité de contact entre les personnes porteuses d'une infection et d'autres personnes non infectées.

On parle de distanciation sociale lorsque l'on instaure une distance obligatoire entre deux personnes. Il peut s'agir d'un mètre ou plus et conduire même jusqu'à décréter la mise en quarantaine ou le confinement.

Voici quelques exemples de distanciation sociale utilisée pour contrôler la propagation des maladies contagieuses :

  • la fermeture d'école,
  • la fermeture de lieux de travail,
  • l'isolement,
  • la quarantaine,
  • le confinement,
  • le cordon sanitaire,
  • le séquestre protecteur,
  • l'annulation de rassemblements de masse tels que les manifestations sportives, les films et les spectacles musicaux,
  • l'arrêt ou la limitation des transports en commun,
  • la salutation par le coude.

La distanciation sociale peut cependant avoir des conséquences plus ou moins graves à long terme :

  • la dépression pendant l'isolement,
  • l'agoraphobie post-isolement,
  • la perte d'emploi,
  • la baisse de revenus,
  • la sédentarité,
  • l'alcoolisme,
  • la dépression post-isolement.

D'une manière générale, la distanciation sociale s'accompagne toujours de la recommandation de pratiquer les gestes barrières.

Ils permettent d'agir personnellement contre la propagation des virus et bactéries.

 

Masque lavable grand public Fabriqué en France
Masque lavable grand public Fabriqué en France
Découvrir nos autres sites sur les nuisibles...
Depuis 2007, les meilleurs produits dans notre boutique ...
...et les annuaires des professionnels de la lutte contre les nuisibles...