Les produits désinfectants

desinfecter-stop-virus-et-bacterie

Les désinfectants

Parmi les produits utiles, on retrouve de nombreux produits désinfectants qui sont spécifiques aux surfaces et aux lieux.

Selon les normes en vigueur, un désinfectant doit tuer 99,999 % des germes ciblés et est également connu sous le nom d'anti-bactérien ou biocide.

Le désinfectant sert à désinfecter les surfaces inertes, et éventuellement des vêtements ou des chaussures. Ces produits sont utilisés surtout sur le matériel à usage médical mais aussi à la maison, dans les locaux agricoles ou animaliers jusque dans les sanitaires collectifs.

Ils s'utilisent sur toutes sortes de surfaces :

  • les sols,
  • les murs,
  • les conduites d'eau,
  • les sièges,
  • les poignées de porte,
  • les rampes d'escaliers,
  • les brancards,
  • les vêtements,
  • les tissus et moquettes,
  • etc.

Les produits se présentent sous la forme de 'prêt à l'emploi' à pulvériser ,en additif de lavage, en lingette ou encore sous forme de fumigène.

 

Désinfectants contre les virus et bactéries : produits et méthodes

La désinfection des lieux et des surfaces est le plus souvent associée à l'usage de produits désinfectants. La recommandation pour une désinfection complète est de procédé à une prédésinfection ou à un nettoyage préalables des surfaces. L'usage de produits nettoyants est donc utile pour réaliser cette première phase du travail. Face à la multitude de produits disponibles, il est important de bien faire la distinction entre :

  • produit nettoyant,

et

  • produit désinfectant.

L'information et les étiquetages permettent de connaître avec précision les caractéristiques de chacun et vous aident à choisir votre produit en fonction de vos besoins.

Il existe également des outils modernes comme les nettoyeurs-vapeur qui permettent de procéder à la désinfection des surfaces à haute température. Par ce procédé, vous utilisez la vapeur sèche comme puissance de désinfection.

La prédésinfection ou le nettoyage préalable des surfaces

La prédésinfection consiste à pratiquer un nettoyage minutieux des surfaces au préalable d'une désinfection. La plupart des surfaces à nettoyer sont dites « dures » et permettent d'utiliser des produits nettoyants spécifiques à chaque cas ou à chaque surface. Les tissus d'ameublement, les tapis et les moquettes sont des surfaces particulières pour lesquelles des produits et des techniques de nettoyage ont été spécialement conçus.

La multitude de types de surface, de circonstances ou de formes de saletés ont donné naissance à son équivalent en matière de produits nettoyants. Il n'est donc pas surprenant qu'il existe une telle quantité de produits ménagers sur le marché. Ils sont tous élaborés de manière à bien nettoyer et à être pratiques dans les différentes situations que l'on rencontre à la maison ou au travail. Certains sont polyvalents, pour un usage plus général, comme les nettoyants « tout usage » ou « universels », d'autres sont spécifiques à une surface ou à un type de saleté.

Attention aux mentions !

Même si certains « produits nettoyants » ou « produits ménagers » comportent certaines mentions comme :

  • antibactérien,
  • tue 99% des bactéries,
  • etc,

ils ne doivent pas être confondus avec les produits désinfectants chimiques ou du type biocide qui font l'objet d'une réglementation spécifique pour avoir été testé en laboratoire. Un produit ménager ou produit nettoyant ne permet pas d'obtenir une désinfection complète ou durable.

Les produits nettoyants se déclinent sous différentes formes comme :

  • les poudres,
  • les liquides,
  • les sprays,
  • les aérosols,
  • les tampons à récurer.

Parmi la longue liste des produits nettoyants on retrouve par exemple :

  • les nettoyants tout usage,
  • les nettoyants abrasifs,
  • les nettoyants non abrasifs,
  • les nettoyants spéciaux,
  • les nettoyants pour la cuisine,
  • les agents de blanchiment,
  • les déboucheurs,
  • les nettoyants pour verre,
  • les produits anti-tartres,
  • les nettoyants et lustrants pour métaux,
  • les nettoyants pour fours,
  • les nettoyants pour douche,
  • les nettoyants pour la cuvette de toilette,
  • les nettoyants pour céramiques et éviers,
  • les nettoyants pour sols et meubles
  • les nettoyants pour tapis et moquettes,
  • les produits d'époussetage,
  • les nettoyants et polis pour meubles,
  • les nettoyants pour tissus d'ameublement.

D'autres produits ménagers ou alimentaires sont parfois détournés pour faire office de produit nettoyant ou désinfectant. C'est le cas notamment :

  • de l'ammoniaque,
  • du bicarbonate de soude,
  • du vinaigre blanc.

Certaines idées reçues sur l'efficacité désinfectante de ces produits peuvent même être dangereuses dans certains cas. En effet, si les propriétés anti-bactérienne ont bien été relevés scientifiquement, en revanche lorsqu'il s'agit de traiter une surface contre les virus, comme c'est le cas dans la lutte contre le Coronavirus ou COVID-19, ils sont totalement inefficaces. La faute aussi à l'amalgame faite entre virus et bactérie par certaines personnes ignorantes des particularités différentes de ces deux types de microbes. En effet, il existe non seulement une différence de mécanisme entre les deux mais également des produits et des méthodes de lutte différentes pour en venir à bout.

 

NON : Le vinaigre blanc ne tue pas le Coronavirus !

Le vinaigre blanc est un produit ménager courant. On l'utilise désormais pour la désinfection naturelle des aliments ou même de la maison. En effet, son action antiseptique ou antibactérienne est largement reconnue. En revanche, son efficacité est quasi nulle en ce qui concerne la lutte contre certains virus.

L'action du vinaigre

Le vinaigre est une solution aqueuse d'acide acétique, produite par la fermentation des sucres ou de l'éthanol. La solution a été employée depuis des milliers d'années comme antiseptique courant.

Le vinaigre blanc normal, qui est une solution claire, contient de l'acide acétique de 4 à de 7% et de l'eau pour 93 à 96%. On retrouve également des vinaigres blancs non alimentaires avec un taux d'acide acétique élevé allant jusqu'à 20%.

Le vinaigre s'obtient par l'action de la fermentation, on peut ainsi obtenir des vinaigres en fermentant toutes sortes de produits organiques comme :

  • les pommes de terre,
  • les betteraves à sucre,
  • le petit lait,
  • la bière,
  • le vin,
  • le champagne,
  • le riz,
  • le cidre.

Aujourd'hui, le vinaigre blanc est fabriqué par la fermentation de l'alcool ou de l'éthanol de texture.

Le vinaigre comme destructeur de bactéries

Le vinaigre peut détruire des micros-organismes tels que des bactéries et les levuroses de festin. Son action contre les virus, comme le coronavirus ou COVID-19, n'a, en revanche, jamais été démontrée. C'est en raison de ses propriétés antibactériennes que le vinaigre a été surtout employé. On l'utilisait alors pour traiter :

  • des infections de l'oreille,
  • des verrues,
  • le champignon de clou,
  • des infections cutanées,
  • des brûlures.

Le vinaigre sur les maladies

L'acide acétique détruit efficacement le bacille de la tuberculose, qui est une substance bactérienne pathogène dans la famille Mycobacteriaceae et l'agent causal de la plupart des cas de la tuberculose. De plus, le vinaigre a aussi une efficacité prouvée sur d'autres bactéries et champignons, comme :

  • les pseudomonas aeruginosa de massacre,
  • les infections fongiques du type Candida.

Le vinaigre blanc et le Coronavirus

Le Coronavirus ou Covid-19 n'étant pas lié à une bactérie mais à un virus extrêmement contagieux, le vinaigre blanc ne permet pas d'obtenir une désinfection totale et durable contre cette maladie. Vous pouvez l'employer néanmoins pour procéder à une prédésinfection ou à un nettoyage minutieux pour préparer les surfaces à recevoir des produits désinfectants spécifiques contre ce virus.

 

Le processus recommandé pour une prédésinfection ou un nettoyage net

Avant de procéder à une désinfection des lieux et des surfaces, il convient de procéder à une prédésinfection. Il est ainsi recommandé de débarrasser les lieux ou les surfaces de tous les objets encombrants. Cela s'entend des meubles pour une pièce ou du petit électroménager pour un plan de travail par exemple. Tous les objets susceptibles d'être contaminés devront faire l'objet d'un nettoyage individuel comme d'une désinfection si besoin.

La protection avant tout

Se lancer dans la désinfection peut être une aventure périlleuse ou risquée selon l'agent pathogène à détruire. Ainsi, il convient de vous protéger d'une éventuelle contamination. Pensez donc à porter des EPI adaptés à votre mission. Lunettes, gants, combinaisons, sur-chaussures, masques, tous ses équipements de protection sont là pour vous permettre de travailler en toute sécurité.

Une fois équipé, il est recommandé de procéder ainsi :

  • débarrasser la surface à désinfecter,
  • balayer et laver minutieux à l'aide d'un produit nettoyant,
  • rincer à l'eau claire,
  • sécher la ou les zones à traiter.

A défaut de produit nettoyant adapté, vous pouvez utiliser un produit du type universel ou du savon et de l'eau. Les matières textiles devront être nettoyées avec des produits nettoyants spécifiques pour ne pas altérer leur aspect naturel. Il est important de bien s'attarder dans les rainures et recoins qui sont de véritables nids à virus et bactérie. Après le nettoyage préalable ou la prédésinfection, vous pourrez procéder à une désinfection complète et durable de vos surfaces et objets.

 

Les différents produits désinfectants

Les produits désinfectants sont le plus souvent des produits chimiques ou biocides. Ils sont efficaces à 99,99% et tuent virus et bactéries. L'étiquetage du produit peut comporter la mention: "Élimine les bactéries et les virus". Ce sont des produits à l'efficacité scientifiquement prouvée, c'est-à-dire qu'il ont fait l'objet de tests en laboratoire et qu'ils sont soumis à une réglementation de normes et conditions de mise sur le marché.

L'étiquetage permet de bien choisir son produit désinfectant. Il contient toutes les recommandations utiles sur son pouvoir d'action et son utilisation. Il existe ainsi une multitude de produits disponibles qui se déclinent selon les propriétés désinfectantes et/ou selon leur mode de dispersion.

Les différents types de désinfectants

Les désinfectants sont classés par leur composition et donc par leur capacité de destruction. On retrouve ainsi, parmi les désinfectants les plus courants :

  • Les aldéhydes : conçus pour la désinfection des matériaux médicaux et des surfaces hospitalières. Ils agissent en dénaturant les constituants des micro-organismes. Ils sont contre-indiqués si le matériel est souillé.
  • Les halogènes : plus connus sous le nom de chlore ou d'eau de javel. Selon leur degré de chlorométrie, ils servent à désinfecter des surfaces propres, des surfaces souillées par des matières organiques ou des surfaces de manipulation de bactéries comme dans les laboratoires.
  • L'ammonium : c'est un puissant détergent, il est utilisé pour désinfecter n'importe quelle surface ou matériel.
  • Les dérivés phénoliques : ils sont utilisés surtout dans la prédésinfection.
  • Le peroxyde d'hydrogène : c'est un puissant bactéricide et fongicide qui agit sur les composants de la membrane cellulaire des germes.
  • Les biguanides : ils sont utiles à la prédésinfection du matériel et à la désinfection des surfaces. On les utilise aussi dans la composition des solutions servant à désinfecter les lentilles de contact.
  • Les alcools : ils sont utilisés pour désinfecter les surfaces, le matériel, la peau mais à des concentrations différentes d'éthanol comme dans les gels hydroalcooliques.

Quel que soit le désinfectant choisi, il faudra suivre certaines recommandations d'usages pour s'assurer d'une désinfection complète et durable.

Les règles de la désinfection

La désinfection est une réaction chimique qui peut prendre un certain temps et demander des conditions particulières de réalisation.

  • La durée : il faut un minimum de temps de contact entre le désinfectant et le germe pour que la désinfection puisse avoir lieu. La durée variera selon le type d'agent désinfectant et la résistance du microbe.
  • La température : certains procédés de désinfection comme les vapeurs de formol nécessitent de la chaleur pour être opérationnels (plus de 40°C).
  • La concentration : un désinfectant trop concentré peut se révéler irritant et peu inefficace, les désinfectants à faibles concentrations auront, quant à eux, une efficacité réduite.
  • Le PH : certains désinfectants comme les phénols sont sensibles au PH et ne seront efficaces qu'en milieu acide.
  • Les inhibiteurs : certaines molécules désinfectantes peuvent interagir avec d'autres substances se trouvant sur la surface à désinfecter. Il convient donc de procéder à un nettoyage préalable avec un produit nettoyant compatible.

Les produits désinfectants peuvent vous être proposés sous différentes formes comme :

  • les sprays,
  • les poudres,
  • les liquides,
  • les fumigènes.

Bien choisir son produit désinfectant n'est pas toujours chose facile pour les novices en la matière. Heureusement, il existe un autre moyen de procéder à la désinfection des lieux et des surfaces grâce à la vapeur sèche. Ce procédé écologique permet des résultats parfaits à tous les niveaux.

La réglementation des désinfectants

Les désinfectants forment un des quatre groupes de produits biocides au sens de la directive 98/8/CE du Parlement européen et du Conseil du 16 février 1998 concernant la mise sur le marché des produits biocides. L'évaluation des produits désinfectants est ainsi réalisée depuis 2007.

 

ALTOGERM Désinfectant Virucide - Bactéricide -Fongicide unidose, Aérosol de 150ml
ALTOGERM Désinfectant Virucide - Bactéricide -Fongicide unidose, Aérosol de 150ml
Découvrir nos autres sites sur les nuisibles...
Depuis 2007, les meilleurs produits dans notre boutique ...
...et les annuaires des professionnels de la lutte contre les nuisibles...